35 ans d’expertise dans le secteur médical et pharmaceutique

Contact

Le Mont-à-Gourmet
12 place Communale
6181 Gouy-les-Piéton (Courcelles)

Tel : 071/84.74.15
E-mail: info@lemontagourmet.be
Web: www.lemontagourmet.be

Un chef dont on parlera beaucoup…


Joliment située au Nord-Ouest de Charleroi, dans l’entité de Courcelles, la petite commune de Gouy-les-Piéton abrite l’excellent restaurant Le Mont-à-Gourmet. Crée en 2015 par Arnaud Hamoline qui avait décidé de poursuivre l’aventure gourmande lancée par son père en 2002, ce restaurant voit ses cuisines menées de main de maître par le Young Master (antichambre des Mastercooks) Nicolas Tournay.

Texte : Philippe Bidaine

Celui-ci a permis à cet établissement de décrocher un enviable 13,5 sur 20 dans le célèbre guide « jaune » Gault Millau, une note bien compréhensible quand on sait que ce chef passionné a obtenu en 2020 le prix du meilleur cuisinier de Belgique au concours Prosper Montagné. Formé à l’Ecole Hôtelière Institut Notre Dame de Fleurus, Nicola Tournay a œuvré entre autres avec Raphaël Adam (L’Essentiel, à Temploux), Stéphanie Thunus (Au Gré du Vent, à Seneffe) et Vincent Gardinal (Le Prieuré-Saint-Géry à Solre-Saint-Géry).avant de prendre les rênes de la cuisine du Mont-à-Gourmet.

S’il avoue avoir découvert les bases de la cuisine à l’Essentiel, il explique volontiers avoir compris la rigueur du métier de cuisinier auprès de Vincent Gardinal, ainsi que la précision des cuissons et de l’assaisonnement, ainsi que la conception d’une assiette et les bases de la pâtisserie.

Bien conscient de la nécessité d’œuvrer aujourd’hui dans la direction du développement durable ; le chef du Mont-à-Gourmet estime devoir pratiquer une cuisine créative essentiellement basée sur les produits d’artisans locaux de Wallonie, ceci en faisant toujours la part belle aux plus belles denrées. Toutefois, si ses légumes viennent de la région, pour la viande par exemple, s’il ne trouve pas quelque chose d’exceptionnel ou de vraiment très bon par ici, il s’’estime autorisé à aller chercher un peu plus loin, comme par exemple la pintade en Bourgogne qu’il affectionne tout particulièrement. Un de ses principes est de toutes manières, comme il l’explique volontiers, que s’il est déçu par les produits ou le fournisseur, il n’hésite pas à en changer !

A l’arrivée, cela donne des assiettes aussi enthousiasmantes que contrastées, qui sont proposées en menu de trois, quatre ou six services, disponibles avec ou sans sélection de vins assortis, sachant qu’une alternative sans alcool est même proposée… Une cuisine aussi précise que savoureuse donc, exécutée par un chef dont on va encore parler dans les années à venir…

This is a block of text. Double-click this text to edit it.
chevron-downarrow-up