35 ans d’expertise dans le secteur médical et pharmaceutique

La quotidienne d’actualité médicale et santé pour les médecins et pharmaciens belges.

Toute l'actualité médicale 

Les infections à staphylocoques : inoffensives ou mortelles ?

Une équipe internationale de chercheurs a découvert pourquoi certaines personnes sont plus sensibles aux infections graves à staphylocoques.

Une équipe internationale de chercheurs a découvert pourquoi certaines personnes sont plus sensibles aux infections graves à staphylocoques. Une déviation génétique dans le gène OTULIN en est l'explication, ont-ils rapporté dans la revue Science. Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives pour la recherche immunologique et un traitement efficace et rapide.

"Grâce à une vaste collaboration internationale, nous avons retrouvé plusieurs patients présentant le même tableau clinique grave et trouvé une cause génétique commune", explique le docteur et doctorant Frederik Staels (UZ Leuven, KU Leuven).

"Nous avons caractérisé les infections graves à Staphylococcus aureus au niveau génétique, cellulaire, immunologique et clinique", explique András Spaan, l'un des coordinateurs de l'étude, affilié à l'université Rockefeller et à l'université d'Utrecht. "En rassemblant toutes ces informations, nous avons pu trouver un lien de causalité et parvenir à des conclusions qui nous permettent maintenant de commencer à détecter de nouveaux médicaments ou traitements."

Une pièce maîtresse du puzzle est donc venue de Louvain, grâce aux informations cliniques de patients sous traitement des professeurs Isabelle Meyts, Rik Schrijvers et Carine Wouters (UZ Leuven), qui ont joint leurs efforts à ceux des chercheurs Stephanie Humblet-Baron et Adrian Liston (VIB-KU Leuven), ainsi qu'à ceux de nombreux collègues internationaux.

L'étude montre qu'environ 30 % des personnes présentant le défaut génétique de l'OTULIN risquent de développer une maladie grave. Ce chiffre dépend du nombre d'anticorps spécifiques du staphylocoque que les personnes ont acquis au cours de leur vie. Les patients possédant un grand nombre de ces anticorps neutralisants ont été largement protégés, même malgré l'anomalie génétique, tandis que ceux qui n'en possédaient pas ont développé une infection grave.

https://www.uzleuven.be/nl/nieuws/staphylococcus-infecties-onschadelijk-levensbedreigend

L’équipe de rédaction Tempo Today

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

chevron-downarrow-up