+32 (0)2 352 07 80
info@medisquare.be
35 ans d’expertise dans le secteur médical et pharmaceutique

« Peindre m’offre la liberté d’expression… Je peins ce que je ressens plutôt que simplement ce que je vois. » By Jacqueline Lynch

« Peindre m’offre la liberté d’expression… Je peins ce que je ressens plutôt que simplement ce que je vois. »

L’artiste irlandaise, en Belgique depuis presque 30 ans, a déjà conquis le cœur de beaucoup de Belges mais pas seulement, en effet, les amateurs viennent de partout et reviennent souvent. 

Texte: Lauranne Gonzalez Garcia

Dans l’art depuis ses jeunes années, elle a usé de plusieurs procédés comme le dessin sur modèle vivant, le fusain et l’acrylique avant d’être dévouée à la peinture à l’huile aujourd’hui. Elle tient à donner à chacune de ses expositions un thème spécifique et une réflexion.

Jacqueline Lynch a réalisé 7 expositions solos.
« Deconstruction » en 2018, par exemple, emmène l’artiste en voyage et, c’est en reprenant quelques œuvres de William Turner qu’elle les réinterprète à sa façon, de manière figurative, abstraite et en monochrome. Puis l’exposition solo « Translation » qui, en 2017, regroupe des toiles où la peinture agit comme un catalyseur pour provoquer une réaction afin que le spectateur interagisse avec l’œuvre. Il y eu également « Wall of Paint » en 2019, « The Four Seasons » en 2020 et, plus récemment « No Boundaries» (2021). 

« Lorsque que je peins un champ d’été, je respire le parfum des fleurs. C’est un ressenti de ce qui est vu et de ce dont on se souvient.» 

Les images viennent à elles par les sentiments et les odeurs. Ce sont ses 5 sens qui conduisent l’artiste à déposer sur ces cadres les couches de ces incroyables couleurs. 

Au-delà des thèmes, il y a aussi un travail de communication où Jacqueline tente de nous expliquer ses intentions, celles qui existent derrière les peintures et qui sont la source de sa créativité. 

Plus que tout, elle souhaite laisser quelque chose d’elle à ses proches et d’une certaine manière, laisser son empreinte sur la planète. Son expérience en tant que galeriste l’amène donc à envisager de concevoir des reproductions de certaines de ses œuvres les plus importantes. 

« Si ma famille ne m’avait pas complètement soutenue,  je n’aurais probablement jamais choisie cette voie. »

Encouragée par son mari Dimitri et ses fils Cillian et Lorcan, Jacqueline nous parle sans détour de la valeur de la famille, elle est infiniment reconnaissante d’être accompagnée dans le voyage permanent qu’est l’exploration de sa créativité et de son talent. 

Il n’est pas question de s’arrêter… Tant que la peinture reste l’expression qualitative de son imagination. 

La peinture réapparaît et avec elle l’envie de créer de nouvelles choses, conciliant l’éventail de ses talents.


« Si ma famille ne m’avait pas complètement soutenue, je n’aurais probablement jamais choisie cette voie. »

Facebook : 

https://www.facebook.com/JacquelineLynchArt

Instagram : 

https://www.instagram.com/jacquelinelynch.art/?hl=fr

Email : 

jacquelinelynch.art@gmail.com